Les aides existantes à la rénovation énergétique

Réaliser des travaux de rénovation dans son logement paraît, aujourd’hui encore, trop cher et trop complexe. Telle est la conclusion de l’étude menée par l’institut CSA début novembre 2019 auprès de co-propriétaires.

Pourtant, dans le même temps, 82% des copropriétaires ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique déclarent en être satisfaits.

Pourtant, surtout, de nombreuses aides existent, notamment depuis la loi de transition énergétique de 2015, pour aider propriétaires et copropriétaires à entreprendre les travaux de rénovation dans leur logement.

Parce qu’il n’est pas toujours simple de s’y retrouver dans les nombreux dispositifs existants, revenons ensemble sur les différentes aides possibles : de quoi s’agit-il, et qui peut en bénéficier ?

Travaux de rénovation énergétique : bénéficier d’un prêt

Votre logement n’est pas isolé correctement ? Vous souhaitez remplacer votre chaudière hors d’âge ? Seulement voilà, cela représente un sacré budget. Impossible de vous le permettre dans l’immédiat.

Cette situation, que rencontre de très nombreux français, n’est pas insoluble. Et pour cause, des solutions existent pour bénéficier de prêts particulièrement avantageux, et étaler le coût des rénovations dans le temps.

L’éco prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est disponible sans condition de ressources. Il s’agit d’un prêt classique, contracté auprès d’une banque conventionnée (parmi lesquelles figurent toutes les banques traditionnelles). Seule distinction : l’état prend en charge les intérêts de votre emprunt. Vous ne remboursez que le capital : le montant emprunté.

L’éco-prêt à taux zéro est soumis à une unique condition : les travaux doivent avoir pour effet d’améliorer les performances énergétiques de votre logement.

Prêts de votre Caisse d’Allocation Familiale

Voici une autre option que vous pourriez avoir envie de creuser, qui est peut-être moins intuitive. Les Caisses d’Allocations Familiales mettent à disposition un prêt pour financer des travaux de rénovation énergétique.

Cela s’adresse à tous les résidents français qui perçoivent au moins une prestation familiale de la CAF. Ces prêts sont octroyés sans condition de revenu, mais ne peuvent excéder 1067,14€ et 80% du montant des travaux que vous souhaitez réaliser.

Faire financer tout ou partie des travaux via des primes et subventions

Au-delà de ces possibilités d’obtenir des prêts pour financer vos travaux, il existe encore d’autres dispositifs qui permettent, cette fois, de bénéficier directement d’aides au financement, pour rénover votre logement à moindre coût.

Un accompagnement financier de vos travaux de rénovation énergétique

En fonction de votre niveau de revenu et de votre situation, vous pourriez bénéficier des dispositifs suivants :

  • Les aides « habiter mieux » de l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH).
  • Une aide à destination des retraités, versée par votre caisse de retraite : pour un montant maximal de 3500€.
  • Le financement de vos travaux par les chèques énergie, si vous en bénéficiez, dès lors que ces travaux sont éligibles (mêmes conditions que l’éco-prêt à taux zéro), et réalisés par un professionnel certifié RGE
  • La nouvelle version du CITE (crédit d’impôt transition énergétique) qui évolue au 1er janvier 2020, et se présentera sous la forme d’une prime forfaitaire pour les ménages modestes, et d’un crédit d’impôt pour les autres.

Vos travaux financés à 100%

Enfin, nous nous proposons de finir ce récapitulatif avec deux offres qui peuvent permettre de financer jusqu’à 100% de vos travaux. Autrement dit, d’isoler votre logement gratuitement.

Isolation des combles pour 1 euro

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de cette offre ?

Elle a fait, et fait toujours l’objet de nombreuses campagnes de démarchage téléphonique. Si la promesse peut paraître trop belle pour être vraie, il s’agit bien d’un dispositif d’Etat… mais il convient tout de même d’être prudent pour éviter les arnaques, et de bien vous informer sur la société qui vous démarche.

Voici ce que propose ce dispositif :

  • Les ménages les plus modestes ont droit à une prise en charge complète des travaux, et ne payent qu’un euro symbolique ;
  • Les ménages plus aisés peuvent bénéficier, également, d’une prise en charge partielle du coût des travaux.

Les certificats d’économie d’énergie ou CEE

Les CEE existent depuis 2006 et s’appuient sur le système des « pollueurs-payeurs ». Les entreprises qui vendent de l’énergie, appelées les « obligés », sont contraintes par la loi de faire la promotion et d’aider les consommateurs à aller vers plus d’efficacité énergétique.

Ainsi, dans le cadre des CEE, ces entreprises viennent financer différents travaux de rénovation énergétiques. Cela permet ainsi, par exemple, aux propriétaires et copropriétaires, d’isoler leurs canalisations, les vannes d’arrêts de leurs chaudières collectives, les planchers bas, gratuitement et sans avancer de frais.

Chez Crust énergie, nous avons fait le choix de vous faire profiter de ce dispositif. Nous accompagnons votre projet de rénovation énergétique de A à Z, financé à 100%, en toute transparence, et ne faisons intervenir que des partenaires de confiance.

Surtout, nous sommes conscients que de trop nombreuses arnaques ont flirté avec ces différents dispositifs. Voilà pourquoi nous avons décidé que tous les chantiers que nous accompagnons seraient certifiés par un organisme indépendant.

2019-12-03T19:57:31+00:00